Magazine Souffle, une bouffée d'air participative en touraine
12 mars 2012

Solutions locales…

“Valeurs en plus” : la mode équitable

par Florian Mons

Rue Colbert à Tours, la boutique de vêtement en coton bio et équitable “”Valeurs en plus” propose durabilité et éthique. Une manière de changer le monde ?

tshirt2

La profusion vestimentaire laisse songeur ; les grands centres commerciaux offrent au consommateur une quantité inimaginable d’articles qui pourrait habiller trois ou quatre planètes comme la nôtre. Mais cette abondance a un prix : dégâts sociaux, environnementaux, mauvaise qualité textile… Gaëlle Latapie a fait ce constat il y a quelques années et a décidé de participer à changer les choses à sa manière en ouvrant un magasin de vêtements en coton bio, de fabrication équitable. La vitrine de « Valeurs en plus » annonce la couleur : « Ce t-shirt est certifié Gots mais il est aussi reversible ! ». A l’intérieur, on est surpris par la diversité des styles ; alors qu’on pourrait s’attendre à une seule esthétique « néo-baba cool », on tombe sur une ligne aux allure de « St James ». Gaëlle Latapie tient à cette diversité qui brise l’image de vêtements « réservés » à une certaine catégorie de clients.

Prise de conscience

C’est la lecture de l’ouvrage collectif « La mode déshabillée »*, ainsi qu’une campagne sur la confection éthique qui ont été à l’origine de ce choix du commerce équitable. Gaëlle apprend alors les conditions de travail inacceptables pour ne pas dire l’esclavagisme des ouvrières réveillées à l’éther quand elles s’évanouissent d’épuisement, les passages aux toilettes défalqués sur les salaires, la servitude par la dette… Elle y prend conscience des injustices du travail carcéral, du travail des enfants…Ailleurs, elle apprend les ravages environnementaux de la monoculture et du productivisme : un kilo de produits chimiques utilisé pour pour la fabrication d’un t-shirt de 190 grammes…

img_33241

J’ai décidé que je n’achèterai plus de vêtements dont je ne connaissais pas la provenance“, se souvient-elle. ”Mais quand j’ai commencé, il existait très peu de vêtements éthiques , sauf dans les salons bio”. En 2002, Gaëlle décide d’ouvrir sa boutique avec l’aide de son frère.Nous avons commencé à travailler entre autres avec Ardelaine et Solidarmonde la centrale d’achats d’Artisans du Monde, puis progressivement Azimuts, Idéo, Ethos, Peau-Ethique …” se souvient-elle. Pour l’hiver nous avons découvert deux marques entièrement françaises : JM Pull « 100% pure laine vierge » « made in Cantal » et les Laines du Forez à côté de St Etienne. La sélection est de plus en plus difficile puisque je souhaite de plus en plus d’éthique aussi bien du point de vue des droits de l’Homme ( norme SA 8000 , GOTS ) que du respect de l’environnement…”

dscf01611

Une pratique

Rigoureusement documentée, scrupuleuse quant à ses choix, Gaëlle dispense volontiers ses connaissances et ses informations au visiteur et sa vitrine est aussi riche de vêtements que d’infos. Mais c’est aussi parce qu’on le lui demande : “Les gens me prennent parfois pour un centre d’information”, s’amuse t-elle “et de fait, c’est vrai que j’ai beaucoup de doc sur la confection éthique“. Du militantisme ? « Je ne sais pas trop… Je propose des choses concrètes et immédiates aux gens. Il leur est possible de changer très facilement d’habitudes de consommation et par conséquent d’influer sur des conditions de productions inacceptables. Le problème avec la production éthique et le commerce équitable, c’est que ça n’est souvent qu’un sujet de discussion ou philosophique. J’ai tendance à me tenir à l’écart des débats. Ici, il s’agit d’avantage d’une pratique. » Et de conclure par la citation de Ghandi : « Quelle beauté peut avoir la plus belle étoffe si elle est tissée de faim et de malheur ? »

* “La mode déshabillée, 12 questions sur l’emploi dans la confection textile”, sous la direction de Carole Crabbé, ed. Les magasins du monde/Oxfam, 1998.

Valeurs en plus
71 rue Colbert, 37 000 Tours


Un commentaire pour “Solutions locales…”

  1. Souffle 2.0 Mars 2012 at Souffle Magazine le 17 mars 2012, 14 h 49 min

    [...] Solutions locales - “Valeurs en plus” : la mode équitable [...]

Souffle Magazine.